Tête à tête avec Adam Fortier-Gendron

 
 
LACHENAIE | Le Mardi 11 janvier 2022 -
 

Adam Fortier-Gendron est un défenseur patrouillant la ligne bleue du Phénix du Collège Esther-Blondin. Adam est un défenseur pouvant être utilisé à toutes les sauces par ses entraîneurs grâce à sa grande polyvalence sur la glace. Le patineur de 15 ans est répertorié parmi les meilleurs joueurs de son groupe d’âge et il est un espoir prometteur et convoité pour le prochain repêchage de la LHJMQ. J’ai donc pris le temps de le questionner afin de vous le faire découvrir.

 

 

- Comment te décrirais-tu en tant que défenseur ? Quel serait ton comparable dans la LNH ?

« Moi je pense que ça serait Shea Théodore de Las Vegas. Parce que je pense que c’est un défenseur qui est quand même relaxe avec la rondelle il prend quand même son temps pour prendre ses décisions. En le regardant ça me tire vers le haut puis c’est un bon exemple parce que j’ai un peu le même style, un défenseur « two way » puis s’il y a des « games » plus défensives, bien je suis capable de jouer défensif, mais si c’est plus offensif, bien je suis capable de jouer en offensif, j’aime ça aller en offensive aussi. »

 

- Le Phénix n’a pas eu le début de saison espéré, comment as-tu vécu l’adversité et quelle a été la plus grande leçon de cette séquence ?

« Bien je pense que toute l’équipe a eu vraiment une bonne résilience dans tout ça, comme Phil dirait. Puis je pense que personne n’a abandonné, je pense que c’est ça la leçon qu’on peut retenir, personne n’a abandonné puis je pense que les résultats commencent à arriver, il faut juste continuer là-dessus. Tu sais le Challenge on le méritait, on ne l’a pas volé à personne, c’est le fruit de tous les efforts. Personne n’a abandonné, puis c’est vraiment une leçon à retenir de ne jamais abandonner même si après 10 « games » on pouvait dire : oublie ça on ne va jamais gagner une « game ». Mais on a continué, on a travaillé fort dans les pratiques, on travaillait juste plus fort. Mais avec tout ça, ça fait que personne n’a abandonné, tout le monde est resté dans le même bateau, puis ça donne ce que ça donne en date d’aujourd’hui. Je pense qu’on peut être content de ça. »

 

- Comment as-tu vécu la conquête du Phénix au Challenge CCM au Saguenay ?

« Je pense que c’est un travail d’équipe. On est arrivé là-bas, je pense qu’on a commencé le tournoi vraiment en force, une première période vraiment où tout allait bien, on contrôlait la « puck », on était relaxe, on jouait vraiment une bonne « game ». Après ça les deux périodes suivantes de la première « game » ça été plus dur, donc on a commencé le tournoi avec une défaite. Mais je pense qu’après on a quand même bien réagi à ça, on n’a pas connu une super « game » le soir même, mais on a réussi à s’en tirer avec une victoire. Après ça le lendemain on avait un match contre CND, puis les deux premières périodes ce n’étaient pas des bonnes périodes, donc ça faisait plus que trois périodes qu’on ne jouait pas bien. Mais en troisième période, on s’est vraiment ajusté, puis on a réussi à faire un « comeback » de trois buts pour nous donner la victoire de 5-3 dans un filet désert. Ensuite Trois-Rivières, on a vraiment joué un bon « match ». C’étaient les petits détails, toute l’équipe faisait les petits détails donc ça bien marché, puis on a juste continué sur cette lancée-là. On a passé direct en demi-finale en raison des résultats des autres équipes puis aux résultats de notre équipe. En demi-finale on a eu quand même une très bonne performance, on a réussi à gagner quand même avec conviction, on a réussi à avoir une bonne performance d’équipe. Je pense que c’était bon pour la confiance avant la finale. Puis en finale, les gars voulaient tous la même chose, on avait un objectif, on n’était pas satisfait encore après la demi-finale, on voulait gagner ce tournoi-là. Je pense que c’était tout le monde qui voulait ça, on jouait pour l’équipe, on se sacrifiait pour l’équipe, puis je pense que ça fait qu’on a gagné le tournoi. Juste ces détails-là font qu’on a gagné le tournoi, tout le monde a embarqué dans le même bateau puis c’était juste parfait. C’est vraiment une belle expérience, ce n’est pas tout le monde qui peut gagner ce tournoi-là, c’est une fois dans l’année qu’il y a ce tournoi-là puis il y a quand même 15 équipes. »

 

- D’où vient ta passion pour le hockey ?

« J’ai vraiment une famille de hockey. Je pense que ça vient surtout que mon père et ma mère ont toujours été dans le hockey. Mais c’est vraiment quand j’étais jeune, j’ai vu mon frère jouer au hockey, mon grand frère qui a quand même une grande différence avec moi, il a 14 ans de plus, donc il était quand même Bantam quand je suis né, puis je l’ai toujours regardé. Donc tout de suite à deux ans, même avant deux ans, j’avais déjà des patins dans les pieds. À deux ans, je suis embarqué sur la glace et la passion n’est jamais partie, puis même qu’elle grandit à chaque jour. Ça je pense que ça vient vraiment un peu de toute la famille, mais c’est sûr que c’est mon grand frère en grande partie. »

 

- Quelle est la plus grande différence entre le Fortier-Gendron du premier match, et celui après une demi-saison ?

« Je pense que c’est une question de détails vraiment, je pense qu’en début de saison, l’équipe allait un peu moins bien, j’ai quand même gardé la tête haute. J’ai ajusté certains aspects de mon jeu. J’avais des situations en offensive que je devais améliorer, j’ai encore beaucoup de choses à améliorer en offensive, mais je pense que ça s’améliore. Je pense que c’est ça la différence, j’ai travaillé sur mes décisions et un peu le IQ offensif, puis je pense que ça fait que je suis un meilleur joueur de hockey depuis le début de la saison grâce à ça. Puis pour ça, tout le mérite revient au « coach » et au « coaching staff » d’avoir remarqué ça. Je peux juste leur dire merci pour tout ça parce que c’est grâce à eux, c’est eux qui ont remarqué ça, puis ça m’a vraiment aidé dans la dernière moitié de moitié de saison. »

 

- Comment perçois-tu le prochain repêchage de la LHJMQ sachant que tu risques de susciter beaucoup d’intérêts de la part des différentes équipes du circuit ?

« Honnêtement, présentement je ne pense vraiment pas à ça. Je joue au hockey, je suis avec les « boys », je me concentre sur la saison présente. Le repêchage ce n’est pas tout de suite, puis regarde, honnêtement c’est sûr que j’aimerais ça sortir le plus tôt possible, mais je ne me mets pas d’objectif. Rendu-là je travaille fort, je fais ce que j’ai à faire, puis les résultats vont venir avec si ça vient avec. Puis sinon je fais mon possible, surtout c’est l’équipe l’important à ce moment de la saison. Je ne pense pas au repêchage en ce moment, ce n’est pas un stress, je ne pense pas à ça, puis je laisse le courant aller. »

 

- Quelle est la provenance de ton numéro 24 ?

« Honnêtement, c’est un peu un hasard. Avant c’était vraiment le numéro 29 mon numéro préféré, puis quand je suis arrivé au Phénix, il n’y avait pas le numéro 29, puis j’ai vu le 24 qui était un numéro intéressant, puis le deux c’est quand même un numéro chanceux dans la famille, il y a eu beaucoup de situations que le deux était un numéro chanceux, donc ça vient un peu du deux. Donc 24 je trouve que c’est un beau numéro, surtout parce que j’aime le numéro puis il y a quand même eu des bons défenseurs comme Chelios et d’autres bons joueurs avec ce numéro-là, donc pour moi c’est surtout ça. »

 

- Comment gères-tu un retour au jeu suite à une blessure ?

« Bien je pense que c’est de se préparer surtout. Au début il faut que tu prennes ton temps. Deux jours après, moi je serais revenu au jeu, mais je ne voulais pas, il fallait que je prenne mon temps puis que je revienne à 100%. Si tu ne reviens pas à 100%, tu vas embarquer sur la glace et ça va faire mal et ça va juste être plus

long. Il faut que tu reviennes à 100%, admettons que j’ai appris, mais c’est sûr que personnellement ça va toujours rester que moi ça ne me dérange pas de jouer blessé. Mais en même temps je pense que quand qu’on gère ça, c’est juste que tu fais ce que tu peux. Je pouvais m’entraîner le haut du corps, bien je le faisais. Dans le « gym » à l’aréna je m’entraînais le haut du corps, puis quand j’ai pu recommencer à travailler un peu ma mobilité des jambes, c’était quand même une blessure à une jambe, donc j’ai pu travailler la mobilité une semaine avant le retour au jeu. Tout cela ça m’a vraiment aidé, je pense que c’est toute une question de préparation, cela a fait que quand je suis revenu au jeu je n’ai pas eu de misère à m’adapter. Ça m’a pris peut-être une période puis après je me sentais quand même très bien. C’est sûr qu’il y a une question de cardio au début, il faut que tu reprennes le « beat » mais honnêtement ça s’est fait quand même très vite, je n’ai pas été longtemps à l’écart du jeu, donc j’ai été quand même chanceux dans les circonstances. »

 

- Si tu pouvais améliorer une chose dans ton jeu, ce serait quoi ?

« Je pense qu’il faut encore que j’améliore mes décisions offensivement. En zone neutre quand j’arrive avec la rondelle, qu’est-ce que je fais avec la rondelle. J’analyse trop, il faut que je fasse qu’est-ce que je pense, mais il faut que je prenne les bonnes décisions. Des fois je ne prends pas les bonnes décisions, donc ça c’est sûr que c’est un aspect à améliorer. Mais tu sais comme j’ai dit un peu avant dans l’entrevue, avec les « coachs » on l’a remarqué, puis on travaille déjà sur ça. Je fais du vidéo avec les « coachs » puis ça m’aide beaucoup, donc je pense que je me suis déjà beaucoup amélioré, il reste beaucoup de chemin à faire, mais je pense que je suis sur la bonne voie pour améliorer mon IQ offensif. »

 

- Es-tu superstitieux dans ta préparation d’avant match ?

« Ah c’est sûr, je fais pas mal toujours la même affaire. Mettons que c’est un match local, je suis souvent l’un des premiers arrivés. Je « tape » mes bâtons relaxe, ma préparation n’est pas tant commencée, je commence relaxe. Après ça, je commence à me concentrer, je vais dans la chambre, je m’assis, je jase un peu de la « game » avec le plan de match au « board » de l’équipe. Ensuite, il y a un « meeting » d’équipe, là c’est vraiment le temps, là je rentre dans la « game », je pense à ce que je vais faire, je pense c’est quoi qu’il va falloir faire pour l’équipe. Après on part faire le « warm-up », moi quand je fais le « warm-up » c’est toujours la même affaire, je me place toujours environ à la même place. Je pense que les autres gars aussi ils sont superstitieux là-dessus, donc on se place pas mal toujours à la même place, puis on finit souvent avec une « ball game », puis moi quand je finis, je donne la main à tout le monde avant d’aller dans la chambre, puis c’est comme quelque chose que j’ai mis dans mon avant-

match, puis j’aime bien ça. Mettons dans le « warm-up » sur la glace, je sors avant-dernier, juste avant Lessard, puis ça c’est une tradition ou plus une superstition qu’on a installé. Après un certain nombre de « games » je savais bien, on a commencé à faire ça, puis ça marchait donc on a continué. Donc oui je suis quand même beaucoup superstitieux. Avant les « games » à la maison je fais toujours pas mal la même affaire, même que ça va jusqu’à l’habit, quand ça va bien une « game » la « game » d’après souvent je remets le même habit. Et aussi, avant d’embarquer sur la glace, je fais une prière. Donc je suis quand même quelqu’un de très superstitieux, comme la plupart des athlètes.

 

Source: Richer Cloutier
Crédit photo: Catherine Labelle

Partenaires

Collège Esther-Blondin PArtenaire officiel
Clinique Physio Extra partenaire officiel
Complexes sportifs Terrebonne partenaire officiel
Hockey TV
Ville de Terrebonne partenaire officiel
Multidiscoson partenaire officiel
Collège Esther-Blondin PArtenaire officiel
Clinique Physio Extra partenaire officiel
Complexes sportifs Terrebonne partenaire officiel
Hockey TV
Ville de Terrebonne partenaire officiel
Multidiscoson partenaire officiel

Classement

#
Équipe
PJ
V
VP
VT
D
PTS
DP
DT
BP
BC
Diff
%
T / PJ
T%
TC / PJ
AN%
DN%
1 St-Hyacinthe 6 5 0 0 0 11 1 0 26 12 14 0.917 34.3 12.62 25.0 16.00
4/25
91.67
2/24
2 Séminaire St-François 5 4 0 0 1 8 0 0 26 15 11 0.800 30.2 17.22 25.8 31.82
7/22
81.25
6/32
3 Trois-Rivières 4 3 0 0 1 6 0 0 16 13 3 0.750 5.8 69.57 8.8 20.00
3/15
87.50
1/8
4 St-Eustache 4 1 2 0 1 6 0 0 16 14 2 0.750 36.8 10.88 31.8 12.50
3/24
81.25
3/16
5 Laval-Montréal 5 3 0 0 1 7 1 0 15 9 6 0.700 27.6 10.87 29.6 26.67
4/15
95.00
1/20
6 Châteauguay 5 1 2 0 2 6 0 0 13 16 -3 0.600 20.4 12.75 22.6 15.79
3/19
76.19
5/21
7 Magog 4 2 0 0 2 4 0 0 15 13 2 0.500 14.8 25.42 13.8 15.38
2/13
80.00
2/10
8 Gatineau 4 2 0 0 2 4 0 0 8 11 -3 0.500 25.3 7.92 36.0 7.14
1/14
92.31
1/13
9 Lac St-Louis 2 1 0 0 1 2 0 0 9 4 5 0.500 19.0 23.68 14.0 0.00
0/5
100.00
0/9
10 Collège Notre-Dame 3 1 0 0 2 2 0 0 7 9 -2 0.333 35.0 6.67 31.7 0.00
0/9
77.78
4/18
11 Lévis 3 1 0 0 2 2 0 0 7 10 -3 0.333 31.3 7.45 37.0 11.76
2/17
90.00
1/10
12 Riverains Collège Charles-Lemoyne 4 0 0 0 2 2 2 0 9 18 -9 0.250 33.3 6.77 32.5 18.18
2/11
83.33
3/18
13 R-N 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0.000 0.0 0.00 0.0 0.00
0/0
0.00
0/0
14 Amos 2 0 0 0 2 0 0 0 5 10 -5 0.000 28.5 8.77 37.5 33.33
1/3
100.00
0/4
15 Jonquière 2 0 0 0 2 0 0 0 6 14 -8 0.000 38.5 7.79 43.0 17.65
3/17
50.00
4/8
16 Collège Esther-Blondin 3 0 0 0 3 0 0 0 3 13 -10 0.000 26.7 3.75 28.3 13.33
2/15
69.23
4/13
#
Équipe
PJ
V
VP
VT
D
PTS
DP
DT
BP
BC
Diff
%
T / PJ
T%
TC / PJ
AN%
DN%
1 St-Hyacinthe 6 5 0 0 0 11 1 0 26 12 14 0.917 34.3 12.62 25.0 16.00
4/25
91.67
2/24
2 Séminaire St-François 5 4 0 0 1 8 0 0 26 15 11 0.800 30.2 17.22 25.8 31.82
7/22
81.25
6/32
3 Trois-Rivières 4 3 0 0 1 6 0 0 16 13 3 0.750 5.8 69.57 8.8 20.00
3/15
87.50
1/8
4 St-Eustache 4 1 2 0 1 6 0 0 16 14 2 0.750 36.8 10.88 31.8 12.50
3/24
81.25
3/16
5 Laval-Montréal 5 3 0 0 1 7 1 0 15 9 6 0.700 27.6 10.87 29.6 26.67
4/15
95.00
1/20
6 Châteauguay 5 1 2 0 2 6 0 0 13 16 -3 0.600 20.4 12.75 22.6 15.79
3/19
76.19
5/21
7 Magog 4 2 0 0 2 4 0 0 15 13 2 0.500 14.8 25.42 13.8 15.38
2/13
80.00
2/10
8 Gatineau 4 2 0 0 2 4 0 0 8 11 -3 0.500 25.3 7.92 36.0 7.14
1/14
92.31
1/13
9 Lac St-Louis 2 1 0 0 1 2 0 0 9 4 5 0.500 19.0 23.68 14.0 0.00
0/5
100.00
0/9
10 Collège Notre-Dame 3 1 0 0 2 2 0 0 7 9 -2 0.333 35.0 6.67 31.7 0.00
0/9
77.78
4/18
11 Lévis 3 1 0 0 2 2 0 0 7 10 -3 0.333 31.3 7.45 37.0 11.76
2/17
90.00
1/10
12 Riverains Collège Charles-Lemoyne 4 0 0 0 2 2 2 0 9 18 -9 0.250 33.3 6.77 32.5 18.18
2/11
83.33
3/18
13 R-N 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0.000 0.0 0.00 0.0 0.00
0/0
0.00
0/0
14 Amos 2 0 0 0 2 0 0 0 5 10 -5 0.000 28.5 8.77 37.5 33.33
1/3
100.00
0/4
15 Jonquière 2 0 0 0 2 0 0 0 6 14 -8 0.000 38.5 7.79 43.0 17.65
3/17
50.00
4/8
16 Collège Esther-Blondin 3 0 0 0 3 0 0 0 3 13 -10 0.000 26.7 3.75 28.3 13.33
2/15
69.23
4/13
Capsules web Tecnic

Réseaux sociaux

Partenaires

Knapper
Hockey TV
Allo mon coco
Marc Sports La Source du Sport
CCM
LHJMQ
Canadien